Home Santé Mettre du persil dans son vagin : la tendance bizarre et dangereuse...

Mettre du persil dans son vagin : la tendance bizarre et dangereuse qui inquiète les médecins

236
0

Un magazine brtiannique féminin s’est attiré les foudres des professionnels de santé après avoir publié un article suggérant aux femmes de s’insérer du persil dans le vagin pour contrôler leurs menstruations. Une idée « irresponsable » et qui n’est pas sans danger, avertissent-ils.

 S’insérer du persil dans le vagin pour provoquer son cycle menstruel. Une suggestion publiée récemment dans un magazine britannique féminin, supprimée depuis, qui n’a pas manqué de faire bondir les professionnels de santé, qui alertent des risques parfois mortels qui peuvent y être liés.

Le persil, des vertus emménagogues ?

Dans un article supprimé depuis, le magazine vantait en effet les vertus emménagogues du persil, qui « [aiderait] à assouplir le col de l’utérus et stabiliser les déséquilibres hormonaux pouvant retarder les menstruations, ce qui [permettrait] ainsi de les faire venir plus vite ». « Si vous avez du mal à faire un plat à base de persil, ne paniquez pas : ses formes les plus efficaces seraient le thé et l’insertion vaginale », pouvait-on également lire.

« Il y a un risque clair, notamment mortel », avertissent les médecins

Immédiatement, plusieurs médecins ont désapprouvé ces propos et tenu à alerter les femmes des risques d’une telle pratique, qui n’est pas du tout recommandée : « Il n’y a aucune preuve scientifique d’un quelconque bénéfice à cela mais il y a, en revanche, un risque clair, notamment mortel », affirme le Dr Shazia Malik, interviewée par le quotidien britannique The Independent le 21 janvier 2019. En août 2018, une Argentine serait en effet décédée des suites d’un choc septique après avoir mis du persil dans son vagin, méthode également supposée efficace pour avorter.

« Il y a des moyens afin de contrôler son cycle menstruel et d’éviter d’avoir ses règles à certaines périodes, mais ceux-ci doivent être discutés avec un gynécologue, ajoute le Dr Sheila Newman. Ce conseil est irresponsable. Il n’y a que peu de choses qui peuvent être insérées dans le vagin, et généralement, les légumes n’en font pas partie ! »

Yaourt, vinaigre de cidre : d’autres produits alimentaires à ne surtout pas mettre dans le vagin !

La gynécologue Odile Bagot explique en effet que certains objets ou produits alimentaires ne doivent en aucun cas être détournés de leur usage premier. C’est le cas notamment des yaourts, dont les probiotiques aideraient à lutter contre les infections urinaires : « Les bactéries du yaourt sont certes du même genre que celles du vagin, mais elles ne sont pas forcément de la même espèce, avertit-elle. De plus, le pH du yaourt n’est pas aussi acide que celui du vagin et cette pratique risque donc de déséquilibrer le pH intime naturel. »

Autre pratique risquée : la douche vaginale au vinaigre de cidre, censée nettoyer et tonifier la partie intime. « Ce n’est pas parce qu’il est acide que le vinaigre est bon pour le vagin. Le vinaigre de cidre a de fortes chances de brûler la muqueuse vaginale et de détériorer le microbiote vaginal : les bonnes bactéries détruites risquent alors de céder de la place aux germes pathogènes responsables de vaginoses et de mycoses. » Mieux vaut donc toujours se tourner vers un professionnel avant d’appliquer les conseils que l’on trouve sur internet !

 

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Femme ». Astuces Femmes n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here