Home Santé 7 conseils qui peuvent préserver la fonction rénale et prévenir les complications

7 conseils qui peuvent préserver la fonction rénale et prévenir les complications

79
0

Les reins ont pour rôle d’éliminer des déchets du sang comme l’urée, mais parfois ils deviennent moins efficaces. L’alimentation joue un rôle dans l’insuffisance rénale. Alors que faut-il manger pour ralentir la maladie ou prévenir les complications ? Voici les conseils généralement prodigués aux patients, sachant que votre médecin ou votre diététicen-nutritionniste sauront vous guider selon votre situation personnelle.

Conseil n°1 : adopter une alimentation alcalinisante

Les reins sont impliqués dans l’équilibre acide-base de l’organisme. S’ils fonctionnent moins bien, les acides issus de l’alimentation sont moins bien éliminés, l’organisme risque de souffrir d’acidose chronique. Il faut donc éviter d’apporter encore plus d’acides et il est souvent conseillé d’adopter une alimentation alcalinisante. Des études suggèrent qu’en limitant la charge acide de son alimentation, on peut ralentir le déclin de la fonction rénale.

Conseil n°2 : limiter les protéines

Dans le cas de l’insuffisance rénale, il est généralement conseillé de limiter ses apports protéiques car les protéines sont transformées en urée qui risque de s’accumuler dans le sang si l’organisme a du mal à l’éliminer. Dans une étude parue en 2017, les chercheurs ont mesuré les apports protéiques de 1.594 patients souffrant de maladie rénale. Les chercheurs ont observé que plus les apports protéiques initiaux étaient bas, plus la maladie progressait lentement. Dans cette cohorte de patients, seulement 14 % suivaient les recommandations de moins de 0,8 g de protéines/kg et par jour. Cependant il ne faut pas trop réduire ses apports protéiques non plus, les auteurs estimant qu’il est dangereux d’aller en-dessous de 0,6 g/kg et par jour.

Conseil n°3 : des protéines végétales plutôt qu’animales

Différentes études, chez l’animal et chez l’homme, montrent que le soja, qui apporte des protéines végétales, est favorable à la fonction rénale. Les végétaux ont aussi comme avantage d’être alcalinisants, quand les viandes sont plutôt acidifiantes.

Conseil n°4 : réduire le sel

Le sel contient du chlorure de sodium dont les excès sont néfastes aux reins. L’excès de sodium alimentaire diminue l’efficacité de la filtration au niveau des reins et augmente l’excrétion de protéines. En réduisant sa consommation de sel, on peut diminuer sa protéinurie et son albuminurie.
Le sel est présent non seulement dans le sel de table, mais aussi dans des assaisonnements (sauces soja…), des conserves, charcuteries, chips, biscuits apéritifs…

Conseil n°6 : éviter les excès de potassium

Le potassium est un minéral indispensable, mais comme le phosphore il peut s’élever dans le sang en cas d’insuffisance rénale. Les taux normaux sont de 3,5 à 4,9 mmol/L. Si le potassium est trop élevé, le médecin vous conseillera de faire des choix alimentaires en conséquence.

Conseil n°7 : inverser surpoids et diabète (si nécessaire)

Le surpoids, l’obésité, le diabète sont les premières causes d’insuffisance rénale, mais il est possible d’améliorer la fonction rénale et réduire le risque cardiovasculaire en perdant le poids en excès. Dans une étude récente, les personnes diabétiques qui ont diminué de 12% leur poids ont vu leur fonction rénale s’améliorer. Le cas échéant, la chirurgie bariatrique peut être recommandée par le médecin.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Femme ». Astuces Femmes n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here