Home Maman L`infertilité masculine : un tabou difficile à briser

L`infertilité masculine : un tabou difficile à briser

24
0

Dans le monde occidental, la qualité et la quantité de spermatozoïdes sont en chute libre. Pourtant, l’infertilité masculine reste un sujet très difficile à aborder, qui provoque une honte profonde. La solution pourrait venir des groupes de soutien en ligne, afin de limiter l’isolement.

L’infertilité est presque toujours considérée comme un problème féminin. En effet, c’est le corps de la femme qui porte ou ne porte pas le futur bébé, et c’est toujours le corps de la femme qui va apporter la solution, comme dans le cas d’une fécondation in vitro, peu importe que ce soit l’homme ou la femme qui souffre d’infertilité. Pourtant, jusqu’à 50 % des cas où les couples ne peuvent pas avoir d’enfants sont liés d’une manière ou d’une autre aux hommes, révèle le Time.

L’une des causes les plus fréquentes est la varicocèle. Il s’agit d’une dilatation des veines du scrotum qui provoque une hausse de la température des testicules. Les spermatozoïdes sont alors moins efficaces. Certains médicaments, y compris les stéroïdes et les médicaments contre la chute des cheveux, sont également connus pour affecter la fertilité chez les hommes, tout comme l’obésité et d’autres problèmes médicaux. Des recherches récentes suggèrent que l’âge est un autre facteur à prendre en compte, car la qualité du sperme diminue avec le temps.

Honte et culpabilité

Mais dans de nombreux cas, la cause de l’infertilité reste inconnue. Génétique, environnement, alimentation… de nombreux facteurs peuvent y contribuer. D’après une étude de 2017 publiée par la revue Human Reproduction Update, les spermatozoïdes ont diminué de plus de 50% en moins de 40 ans chez les hommes occidentaux. Malgré cette augmentation, les principaux intéressés ont du mal à aborder la question de l’infertilité.

La culpabilité envers leur partenaire, la honte de ne pas réussir à réaliser l’exploit fondamental de la reproduction et l’isolement ont un impact très négatif sur la qualité de vie et l’estime de soi de ces personnes. Les hommes infertiles se sentent déprimés, seuls et anxieux, voire suicidaires, et n’osent pas demander de l’aide.

Ils ont du mal à se confier à leurs pairs, qui ont souvent déjà des enfants, et le concept de la masculinité virile peut représenter une honte supplémentaire. Par rapport aux femmes, ils bénéficient de très peu de groupes de support, ni de communautés vers qui se tourner. Pourtant, conclut le Time, les groupes en ligne semblent très prometteurs car ils normalisent une expérience d’isolement. Le temps serait-il venu de réfléchir à des solutions ?

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Femme ». Astuces Femmes n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here