Home Maman Comment gérer les crises de jalousie entre frères et soeurs?

Comment gérer les crises de jalousie entre frères et soeurs?

51
0

Même si les crises de jalousie peuvent apparaître ponctuellement, un enfant élevé dans l’amour, le respect et le contact qui a besoin de ses parents sera mieux préparé à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur.

Les crises de jalousie entre frères et soeurs sont communes et normales.Pour un enfant qui a été enfant unique pendant plusieurs années, l’arrivée d’un bébé qui accapare toute l’attention de ses parents et des autres adultes de la famille peut le prendre par surprise.
Cependant, alors que les parents se demandent s’ils aimeront autant le second bébé que le premier, pour les enfants, la préoccupation est inverse : « Mes parents m’aimeront-ils toujours ? ». Le doute est peut-être plus grand chez les enfants en bas âge, mais il sera également présent chez des enfants plus âgés, voire même chez les adolescents.

Le fait que les crises de jalousie entre frères et soeurs soient naturelles ne veut pas dire que nous devions laisser nos enfants en souffrir. Cela étant, nous ne pouvons pas non plus cesser de nous occuper du bébé qui vient d’arriver dans la famille. Il faut équilibrer l’attention portée à chaque enfant et partager l’amour que nous avons pour eux avant que tous se sentent bien et heureux.

Préparer les enfants à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur

Le travail consistant à gérer les crises de jalousie entre frères et soeurs commence avant même la grossesse du second et du troisième bébé.
Autrement dit, il commence dès l’arrivée du premier bébé. Si nous élevons notre premier enfant avec tout l’amour, le temps, le contact et le respect dont il a besoin, il sera davantage préparé à partager ses parents avec un nouveau venu dans la famille.
Une fois que nous l’informons que sa maman est enceinte, il est nécessaire de permettre à l’enfant de faire partie du processus. L‘amour entre frères et soeurs ne surgit pas de lui-même du jour au lendemain. Il revient aux parents de semer cette graine afin qu’elle germe dans le cadre de la vie de famille au quotidien.
L’amour pour son frère ou sa soeur se cultive dès la grossesse. Peut-être serait-il ainsi une bonne chose que l’enfant assiste à certaines visites de contrôle chez le médecin où sont effectuées les échographies du bébé. Ainsi, il pourra voir son frère ou sa soeur.
Il peut aussi participer aux exercices de stimulation prénatale ou choisir avec ses parents le prénom du bébé. Rapprocher les enfants de leur frère ou soeur à venir, c’est la responsabilité des parents.

A quel moment les crises de jalousie entre frères et soeurs naissent-elles

Les enfants doivent savoir que les bébés arrivent pour rester. Si en effet, lors des premiers mois, ils accaparent l’attention des parents, à mesure qu’ils grandissent, peu à peu, ils deviendront des compagnons de jeux.
Même si les frères et soeurs ont beaucoup de différences d’âge, ils peuvent profiter d’espaces où partager des choses et tisser des liens. Dans la mise en place de ces espaces, le rôle des parents est essentiel.
Les crises de jalousie entre frères et soeur surgissent parce que les enfants se demandent quelle est leur place au sein de la famille et dans le coeur de leurs parents. C’est pourquoi le grand frère surveille le plus petit, mais que l’inverse arrive aussi.
Il revient aux parents d’apporter sécurité et confiance à tous leurs enfants. Tous sont aimés, et leurs besoins et particularités sont satisfaits. Le but est que le risque que les crises de jalousie éclatent soit minimisé.

Stratégies pour gérer les crises de jalousie

Les crises de jalousie entre frères et soeurs se manifestent de plusieurs manières : colère ou mauvais comportement, régressions à des étapes déjà franchies, disputes.
Cependant, les parents peuvent minimiser le risque que les crises de jalousie ne surviennent. Voici certaines stratégies envisageables :
– Chaque enfant a besoin qu’on s’occupe de lui et qu’on l’aime selon sa personnalité et ses caractéristiques individuelles.
– Les parents doivent créer des espaces de rencontre et de partage entre frères et soeurs.
– Des limites et des règles doivent exister entre les frères et soeurs. Aussi en colère soient-ils, ils ne peuvent pas cesser de se parler ni d’aller dormir ou de se réveiller sans se dire bonne nuit ou bonjour. Ils ne peuvent pas non plus s’insulter ou manquer de respect, ni recourir à la violence physique pour résoudre leurs différends.
– Il faut instaurer des moments au cours desquels les parents s’occupent personnellement des besoins de chaque enfant.
– Il faut expliquer aux enfants que leurs parents n’en aiment pas plus un que l’autre. Cependant, le dire n’est pas suffisant : il est nécessaire de le leur prouver au quotidien.
– Les parents doivent éviter les traitements de faveur et les préférences envers un enfant ou un autre.
– Les comparaisons entre les enfants sont absolument interdites.
– Si les enfants se disputent, les parents doivent éviter qu’ils n’aient recours à la violence. Il faut leur donner des outils afin qu’ils puissent résoudre leurs différends.
Quand les crises de jalousie entre frères et soeurs se transforment en une rivalité ouverte ou même en affrontements physiques, on doit trouver le soutien d’un thérapeute ou d’un psychologue. De même, il faut aussi chercher de l’aide si un des enfants s’enferme dans une attitude régressive, dépressive ou agressive.

Réflexion finale

Le respect de l’individualité de chaque enfant est fondamental pour éviter les crises de jalousie entre frères et soeurs. De même, les parents sont ceux qui cultivent l’amour et le respect parmi les enfants.
Un enfant qui a reçu de l’amour et du respect de la part de ses parents, qui a partagé du temps et des jeux avec ses parents, est tout simplement un enfant heureux. Il a appris à se lier à ses parents et sûrement apprendra-t-il à le faire avec ses frères et soeurs.
A leur tour, il revient aux parents de consacrer la même qualité de temps, d’amour et de respect à leurs autres enfants. Cela ne garantit pas qu’il n’y aura pas de moments de disputes entre frères et soeurs. Mais ces derniers seront en revanche capables de résoudre leurs différends, car chacun sera sûr de sa place dans le coeur de ses parents.

 

 

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Femme ». Astuces Femmes n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here