Home Beauté L’alerte de 60 millions de consommateurs sur les colorations cheveux

L’alerte de 60 millions de consommateurs sur les colorations cheveux

69
0

Une enquête du magazine 60 millions de consommateurs révèle la présence d’allergènes, de perturbateurs endocriniens et de substances cancérogènes dans les colorations permanentes. Explications.

Colorer ses cheveux n’est pas anodin. Dans son numéro de janvier, 60 millions de consommateurs a dévoilé une étude qui compare 16 colorations représentatives du marché et efficaces pour couvrir les cheveux blancs. Résultat : 10 contiennent des substances jugées “préoccupantes” comme de la paraphénylènediamine (PPD), du résorcinol et de la p-aminophénol.

La PPD est utilisée dans la composition des colorations foncées pour permettre aux pigments d’entrer à l’intérieur de la fibre et de mieux tenir sur les cheveux. C’est un puissant allergène, d’ailleurs le Dr Catherine Oliveres-Ghouti, membre du Syndicat national des dermatologues avait déclaré dans le Parisien que “2 à 3 % de la population féminine” est allergique à la PPD. 60 millions de consommateurs rappelle aussi qu’en 2012, la PPD était considérée comme une “préoccupation considérable pour la sécurité du consommateur” par le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (SCCS).

Des substances cancérogènes et des perturbateurs endocriniens

Quant au résorcinol, le magazine explique que l’Agence de protection de l’environnement soupçonne ce colorant d’être le facteur de “perturbations endocriniennes”. Le troisième colorant pointé du doigt, le p-aminophénol, est suspecté de “causer des défauts génétiques” par l’Agence de l’Union européenne chargée de l’enregistrement des substances chimiques (ECHA).

Ensuite, l’enquête dévoile une autre substance : le formaldéhyde, reconnu comme étant un cancérogène avéré. Cette substance n’apparaît jamais sur les étiquettes des colorations, et pourtant, elle peut être présente. La raison ? Elle n’entre pas dans la composition du produit, mais est créée par réaction chimique entre certains ingrédients. Sur les 16 colorations testées, seules quatre n’en contiennent pas du tout. Dans les autres, les concentrations restent inférieures à celles imposées par la réglementation, mais pour 60 millions de consommateurs elles restent “non-négligeables”.

Certaines colorations ont toutefois été très bien notées par le magazine, comme le soin colorant blond Terre de couleur, le spécial blond de la coloration permanente aux extraits végétaux de Korres ou encore le blond caramel de la gamme Age Perfect by Excellence Crème nuancée de L’Oréal.

Le végétal, un bon choix ?

L’enquête montre aussi que les colorations végétales ne sont pas forcément sans risques et que certains colorants naturels ne sont pas inoffensifs pour autant. Certains de ces colorants peuvent être potentiellement allergisants. Si leur composition reste “plus vertueuse”, les colorations végétales ne s’adressent pas à tout le monde. En effet, elles sont parfaites si vous souhaitez foncer vos cheveux ou leur donner les reflets, mais elles seront inefficaces si vous voulez passer du brun au blond, car il n’y a pas de décoloration possible. Si vous avez trop de cheveux blancs à couvrir, l’étude montre qu’elles seront moins aptes à tous les colorer, à résister aux shampooings et à rendre une couleur lumineuse.

Parmis les colorations végétales analysées, celle d’Aroma Zone henné châtain, la teinture châtain aux plantes de Martine Mahé et le blond naturel de Color Herbalia de Garnier ont obtenu les meilleures notes.

Retrouvez plus d’informations dans le magazine 60 million de consommateurs du mois de janvier 2019.

Coloration cheveux : 5 façons de la réussir à la maison

Coloration cheveux : 8 balayages qui donnent bonne mine

Les tendances coloration de l’automne-hiver 2018/2019

À voir en vidéo :

Découvrez les colorations ratées des stars !

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Femme actuelle ». Ivoire Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here