PARTAGER

Des casseroles qui s'accumulent dans l'évier ? Plus d'assiettes propres dans les placards ? Tous les récalcitrants à la vaisselle connaissent bien ces situations. En plus d'être décourageante et désagréable, cette tâche ménagère serait la première source de conflit dans le couple. Une étude réalisée par le Council on Contemporary Families, organisation américaine à but non-lucratif, s'est intéressée à la répartition des corvées et à leur impact sur le plan relationnel. Au milieu des courses, de la lessive ou encore du ménage, c'est la vaisselle qui aurait le plu d'impact sur la longévité d'une relation amoureuse.

L'auteur de cette étude, Daniel Carlson, avance que "selon les données de 2006, les femmes qui font elles-mêmes l'essentiel de la vaisselle disent connaître plus de conflits au sein du couple, une relation moins satisfaisante et une sexualité moins épanouie que les femmes qui partagent la corvée avec leur partenaire". Une raison de plus pour parvenir à un partage égalitaire du nettoyage des plats et des couverts. Heureusement, c'est ce qui est progressivement en train d'arriver.

Comparé à la fin des années 90, la part des duo amoureux qui se partagent la vaisselle a augmenté, en passant de 16 à 29% entre 1999 et 2006. Mais ce sont surtout les mentalités qui ont évolué. Dan Carlson rapporte qu'"en 1992, la division des tâches importait peu pour le bien-être des couples. En 2006, ceux qui partagent les tâches ont clairement l'avantage sur ceux où un seul partenaire en assume la charge". Révolue est l'époque où la femme seule se chargeait de l'ensemble des corvées. Apparemment ces messieurs l'ont bien compris, puisque ceux qui participent les courses ménagères avec leur moitié se disent davantage épanouis. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire pour que votre couple soit le plus comblé possible.

Voir aussi : 


Source : Journal des femmes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here